Azeroth's Legends
Bienvenue sur le forum de la guilde Azeroth's Legends !

Vous pouvez dès à présent vous inscrire afin de profiter des nombreux avantages que vous propose ce forum, à savoir:

- Poster votre candidature afin d'intégrer la guilde InGame
- Être au courant de toute l'actualité de la guilde et du serveur Darluok
- Proposer des évents afin de permettre aux Guilde Master de les organiser
- Profiter de l'expérience des membres actifs pour poser toutes vos question sur l'univers de WoW
- Télécharger des addons indispensables
- Et bien plus encore !

N'oubliez pas d'écrire votre présentation, et de choisir comme nom de compte votre pseudo InGame !
A bientôt,

Le staff



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire d'une vengeance....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'histoire d'une vengeance....   Jeu 13 Nov 2008 - 7:30

Il y a très longtemps au fin fond des terres déchirés par la guerre au sommet d'Hyjal, un jeune Elfe naquis, celui qu'on appela Elendiel, ce qui signifie L'ange déchu, cet enfant grandi dans la crainte des orc et des mort vivant, les attaque incessante de archimonde et de la légion ardente sur les campements elfe l'endurcir, à ses huit ans, il prit en main un lance qui faisait deux fois sa taille, et il dit a sa mère ces mots: "Je sauverai le monde de la légion" mais la... un drame arriva... une flèche transperça la tente et sa mère s'effondra sur lui... le sang s'écoula sur le visage de Elendiel qui hurla a la mort ...

Nous voici quelque lune plus tard... Elendiel est devenu un fier chasseur, mais le souvenir de sa mère le hante toujours... froid..silencieux.. accompagné de Valhalla sa panthère noir, il parcours le monde pour venger l'assassinat de sa mère, son père quant a lui a était tué sur le champ de bataille...

Il arriva a Hurlevent la ville humaine réputé pour ces guilde et ses légendaire combattant, il rencontra une personne, un dénommé Gomek, il discuta avec lui et signa dans la guilde de ce dernier, Les Azeroth Legend's, une guilde dont la réputation n'est plus a faire, il s'intégra très vite aux groupe et augmanta son expérience et ses compétence au fil de ses voyages a travers les continents d'Azeroth et des Kalimdor, il tua aussi bon nombre d'orc, d'elfe de sang de trolls et de réprouvé, mais sa soif de vengeance n'était toujours pas fini, il continuera son voyages pour arrivé a sa destination final.. l'outre terre la ou se déroulera le vrai combat contre les assassins de ses parents...
Revenir en haut Aller en bas
Gomek
___
___
avatar

Messages : 1067
Date d'inscription : 20/11/2007
Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Ven 14 Nov 2008 - 7:48

J'aime beaucoup ton histoire, d'ailleurs j'apprécie ta dédicasse faite a ce gomek mais je ne sais pas qui c'est xD .Sa me fait penser que je dois continuer mon rp .Je peut te dire qu'une chose que la créatvité guide tes pas,car l'imagination est une des choses dont l'homme est le plus doués =) .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Lun 17 Nov 2008 - 2:04

Ciel gris balayant les rayons d'or jusqu'à assombrir ce monde dans un salace décor,
Une tombe pour un pécore, un trésor pour un fort; voila comment le cercle terrestre se présente, des tas de cendres, de l'or, convoités par des porcs qui s'exemptent de prier tous les célestes.

Naquit, en haut d'un monde, un fort, sombre fort, damné à jamais par les morts;
Nombreux sont ceux qui ont voulu brûler son étendard,
Et combien encore, ont été nombreux ces souffles et ses cors,
Frère, si la souffrance portait un nom; je la brûlerait encore.

L'inaccessible Orient, combien de larmes et de sangs maculent sous ses ordres, manipulant les regards et les esprits qui éventrent la miséricorde... combien ils empoisonnent nos terres, si belles, si beau fort; exploitées par ces cordes, qui s'érigent sur ce triste globe, pourrissant nos landes, infecte nos cœurs jusqu'à abandonner nos autres, sans voix, muets dans le noir ...

Ils ont voulu m'effacer. Ces chiens qui se prenaient pour des lions, sont devenus paranoïaques et leur puissance, inconvoitable a explorée tous les sillons, jusqu'à ces foutus songes. Que dire à part que depuis le début, je tente et désespère à représenter ma communauté.

Beaucoup sont comme des crapauds, mais cherchent le repos dans une marre sans nénuphars. Les princesses orientales n'existent que dans les livres, et ne convoiteront jamais ces reptiles, à part s'ils cachent sous leurs manteaux, des collines dorées et des montagnes de rubis.

Observe bien mon regard, il n'y a que l' Azur, pas d'émeraudes. Sans amis, sans puissance, sans réputation, tu n'es rien d'autre qu'un cafard blafard, si tu peux survivre c'est que tu régénères comme une blatte écrasée. Alors, faites bien attention, Princes qui viennent par les déserts, combien de Thay nous ont appelés, vous connaissez les Califes et les Mamelouks, peu savent qui nous sommes, un coup de poignard derrière l'échine est si vite arrivé, Bienvenu chez les ombres.


Dernière édition par Elendiel le Lun 17 Nov 2008 - 2:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Lun 17 Nov 2008 - 2:08

Les écrits d'un être au cœur noir...

Premières partie:


Flottant entre les nuages, un monde de rêve pour les anges,
Planant entre les collines enchantées, J'aurais du estimer mon bonheur et ma santé,
Parce que, j'ai fauché les faucons des lumières parmi les sillons qui m'ont délaissé,
Et que je hais, les cieux et ces divinités, mes mots sont encore striés, et que les dieux,
M' on délaissé car j'ai bien trop d'ombres à supporter.

Deuxième partie:

... Tellement de fois ai-je lever l'encre que,
J'ai rouillé les ancres de ces navires plein d'amertume,
Les poings en sang, les dents plombantes,
Etincelle brillante au sein de ce regard amer qui hante.
Tel une brute pleine de rancunes, perdu dans les méandres,
Semant sur ses mots ces sanglots,
Aguiché par les corbeaux,
Voilé par la brume au cœur de cors qui résonnent et qui me hurle,
Voilà, invoqué par la rancœur qui te brûle dans ce décor, dévoile moi ton vœu et ouvre moi ton cœur.

"Paradis de corps sanglant, à eux, aux dieux je fais cet aveu,
Aujourd'hui, à ceux qui se délectent dans ces creux crasseux.
Je deviendrais pour mes aïeux, respectable et que mon dieu en sang,
Loin de ces tortueux passés, je vengerais pour ceux, même si je dois
Violer les cieux avec force, dès que ce ciel ne sera plus ténébreux."

Troisièmes parties:

Je n'ai jamais écrit pour toi.
L'une de mes nombreuses erreurs fût de ne pas avoir connu ton chagrin et d'apaiser tes mœurs.
Mon respect pour tes faits, pour tes ailes qui nous ont protégés, tu es restée là, sans t'envoler.
Tu es restée, jamais tu ne m'a abandonné, ni rien d'autres d'ailleurs...
Je n'ai jamais su qu'être égoïste, j'ai hurler sur mon compte, sur mon cœur, sous mes chagrins et mes rancœurs, mais je n'ai jamais su t'écouter, et je n'ai jamais su lire dans ton cœur ...
Ai-je été ton mauvais élève?


La vie a fait de toi un bon professeur, elle a tout fait pour te voir sombrer.
J'ai tellement de regrets, de ne pas avoir pris le temps de t'écouter,
Aujourd'hui je sais mais je ne comprend pas,
Tu as fait ton dogme dans la bravoure...

Quatrième partie:

Laissez moi vouvoyer cet ange,
Qui aurait décrocher les étoiles pour nous voir heureux,
Vous qui ne voyez qu'espoir en moi, j'espère ne jamais vous décevoir,
J'espère ne jamais revoir ces larmes qui perlaient sous vos paupières,
Car seul, le cœur humide, ma tristesse, la gorge étranglée par le chagrin,
Je m'éteignais dans les ténèbres caché d'un sanglot amer et silencieux......


Violents et malicieux, les voiles de votre haine ont bien été épais,
Votre honneur m'écrase, je n'aurais su vous défier...
Je n'aurais jamais pu vous dire ces choses, alors que si proche de moi vous étiez,
Désormais, très loin vous êtes, et cette encre danse aux côtés de ces belles lignes,
Gracieuses comme vous l'étiez ......


A bientôt, mère. . . .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Lun 17 Nov 2008 - 2:13

Une vague mélodie mélancolique...

Meilleur ennemi de beaucoup d'hommes, toujours présent quand l'esprit fissure ...
Sombre.
Car n'oublie jamais qu'il fait bien plus noir dans les abysses,
La guerre cérébrale, c'est la torture, ne me regarde pas j'ai la paranoïa d'un ex-taulard.
J'aurais du rester dans les jupes de mère, ou bien dans le slip à mon père.
Voyageur toujours en quête de choses nouvelles, et que je plane dans mes rêves,
J'aurais du passé ma vie dans un cimetière, car ma mort je la passerais dans le ciel.
Moi, j'ai le chant de l'amertume dans les veines, comme un barde qui a vendu sa joie contre
Une poignée de haine vermeil qui coule sanguinolente ... même, au cœur des ténèbres.


Dire leur, à ces paillards, ces péons qui se pavanent, se prennent pour des paons.
Mais dites l'heure, qu'un crapaud ne sera jamais un chevalier; Que le code de l'honneur
N'est pas convoitable par les galions de la débauche ... Qu'à chaque heure, des héros succombent
Foudroyés par les injustices de ce monde, les héros ne sont pas des paladins qui passent leur
Temps à crâner ou à monter sur leurs grands chevaux, les héros, sont ceux qui survivent dans
La "crasse la plus immonde", chaque jour montant la garde pour laissée inébranlé

La forteresse familiale, et son code de l'honneur.

J'aimerais maudire, ces crasseux qui eux, ne défendent que leur parole de fou, se prennent pour
Des dieux, mon frère, je te promet, on s'occupera d'eux.
Poudrer leur vie, pour toutes les mères qui versent des larmes au bas des mondes.
Pour, les fauves, et les ratés qui croyait ... Tôt ou tard, qu'ils se réveilleraient?
Tous ce qui sont né avec la soie ou non, mais que leur esprit le plus sombre ou non,
A analyser les vicieux du monde, tous égaux, je m'efforce, tous égaux... de le croire.
Même si ces images me hantent, et que l'injustice est la plus puante.
Dans ce monde ...
Où la plupart sont comme des moutons, aveuglés ...
Par les lumières et leurs rideaux rouge.


Dernière édition par Elendiel le Lun 17 Nov 2008 - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Lun 17 Nov 2008 - 2:15

Une lettre bien étrange...

l'air s'embrume, le vent se glace, le jour se couvre d'ombre...

la lune rougit de rage et d'amertume alors que mon cœur se meurt d'angoisse...

j'ai cru autrefois au bien absolu, celui que prône les paladins... maintenant je sais que tout cela est faux, que ce n'est qu'un leur! j'ai vu le mal a travers le bien, j'ai ressenti cet ombre en moi qui me ronge peu a peu, ces pulsions de meurtre qui s'accroche a mon esprit...


mon ame se meurt de ne plus voir la sortie, de ne plus parvenir a trouver la lumière. seul mon amour m'accroche a cette vie amer qui peu a peu s'assombrit...

un amour qui perdure malgré les différence. un amour qui s'accroche a ce qu'on voudrait nous priver. un amour qui bravera les tempête mais non le temps. pourquoi.. pourquoi?

le temps passe et mon esprit s'embrouille. de ces cauchemars horrible et dément qui me hante lorsque mes paupières se ferme d'épuisement. épuisé de ne plus tenir debout, épuiser de lutter cette force qui me pourchasse. une malédiction qui nous traque, qui nous harcele...

ces images qui defile sous la noirceur du sommeil et qui possède mes angoisses même au reveil. mon coeur qui se noircit de cette haine, de douleur. elle se meurt peu a peu..

meurt de folie ou alors meurt de peur? un peu des deux peut-être? elle devient folle a cause de cette peur ou alors elle a peur de devenir folle? comment braver cette image, cette culpabilité qui pourtant n'est pas fondé...

non je ne l'ai pas tué et je le sais! mais elle me pourchasse, elle me suit! elle me tourmente de sa mort de l'avoir éteinte...

Triste et sombre est mon âme éloigné de toi
La nuit ouvrant ses bras pour m’engloutir
Parmi ces ombre et ces supplices
Finira t-elle pas m’enseuvlir?

Ou es-tu? Ou es-tu?
Toi qui guide mes pas, toi qui guide mon être
Loi de ton cœur mon sang se glace, se fige
Mon cœur cesse de battre et je meurt

Mes larmes s’enfouissent au plus profond de mon être
Dans une éternelle complainte a mon amour
Aurais-je du éviter cet attachement?
Éviter de partager cette partie de moi?

Tel le félin loin de son terrier je ère
Ici et la, dans l’espoir de te revoir
De sentir tes bras m’entourer et me serrer avec tendresse
Me montrer que mes tourment ne sont pas fondé

Mais tu n’es pas la… ou es-tu? Ou es-tu?
Toi qui guide mes pas, toi qui guide mon être
Loin de ton cœur mon sang se glace, se fige
Mon cœur cesse de battre et je meurt

Finiras-tu un jour par me rejoindre, me comprendre?
Savoir ce que je ressens, ce que je suis loin de toi?
Viendras-tu me prendre contre toi dans mes jours amers?
Ou continueras-tu de fuir ce que je suis?

Le ciel est sombre et lentement je m’éteint
Les étoiles veillant sur mon âme comme seules témoins
Que mon être vide loin de toi se remplisse
De ces larmes de malheur et d’angoisse

Ou es-tu? Ou es-tu?
Toi qui guide mes pas, toi qui guilde mon être
Loi de ton cœur mon sang se glace, se fige
Mon cœur cesse de battre et je meurt

Vient je t’attend
La ou la lune ne nous verra pas
Dans ce monde loin des sentiments
La ou plus jamais je ne serai blessé et brisé…

Un petit écrit:

La fleur n'est que l'aboutissement d'une graine,
Sienne semée de haine, Nourrit de hargne.
Flaire; la terre comme une Hyène en quêtes d'âmes.
Pousse, fleurit épaulée par les drames.
Balaye l'amour, seul le temps s'arme pour la haine
Un magnifique temps pour le cercle vicieux.
Un putain de cercle vicieux que je blâme.

Reste bien au centre; aucun écart !
Reste bien au centre, écarte toi !
Aucun répit pour ceux qui s'y égare.
Aucun répit pour mes chiens des bois.
Qui sont aux aboies?
Et pourquoi?
Gare à toi !

Ha ... Impossible de semer la poisse.
Faut la prendre en face, bats-toi !
Faut l'assumer jusqu'au bout.
T'es prêt à en baver, que l'ombre bouffe la lumière.
Bouffé d'amertume en guise d'enclumes.
Submergé de rancune j'en oublie mon amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Lun 17 Nov 2008 - 2:16

Un poème d'amour:

Ma belle, tu es mon trésor,
Je n'aime que toi,
Ton amour est précieux comme l'or,
Je pense sans cesse à toi.

Partout ou je me trouve,
Tu es présente dans mon esprit,
Et toutes les choses que j'éprouve,
Ne sont que pour toi ma chérie.

Mon amour pour toi est si grand,
Que les mots ne suffisent pas,
Un amour si envoûtant,
Que même "Je t'aime" paraît bien plat.

Je t'aime à la folie,
Comme j'ai jamais aimé personne,
Je t'aime pour la vie,
Et mon amour, je te le donne.

Je t'aime et je t'aimerai toujours,
Je suis dingue de toi,
Tu es mon plus bel amour,
Je ne peux plus me passer de toi.

Si on venait à nous séparer,
Jamais je ne m'en remettrais,
Il fait si bon être à tes cotés,
Que plus rien ne semble mauvais.

Tu es ma joie de vivre,
Mon seul et unique bonheur,
Ton amour m'enivre,
Et fait chavirer mon cœur.

Mon amour pour toi est éternel,
Je t'aimerai toujours,
Tu es pour moi la plus belle,
Tu es mon tendre amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   Lun 17 Nov 2008 - 2:17

grosse mise a jour, bonne lecture Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'une vengeance....   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'une vengeance....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeroth's Legends :: La Taverne-
Sauter vers: